Articles

Il est grand temps que les compagnies évoluent

Par PNR

La première compagnie moderne a vu le jour en 1602 sous le nom de Dutch East India. On la considère comme étant la première multinationale a créer le programme de souscription aux actions. Il s’agissait d’une compagnie puissante avec des pouvoirs quasi-gouvernementaux, incluant la possibilité de financer les guerres, emprisonner et exécuter les coupables, négocier les traités, frapper ses propres pièces de monnaie et établir des colonies. Depuis sa création, la première compagnie, a évolué pour devenir le modèle adopté par les individus pour exploiter leurs entreprises qui ont constitué le mécanisme central créant ainsi la valeur, partie intégrante de l’économie mondiale.

Aujourd’hui, nous constatons depuis les vingt-cinq dernières années, les changements extraordinaires qui stimulent la pérennité des compagnies, de même que la manière dont elles s’organisent.

 

Des changements tectoniques surviennent sans qu’on s’en aperçoive

D’importants changements monopolisent les grands titres des journaux et l’attention des conseils d’administration. Chacun de ces changements est capital, mais pris dans leur ensemble, l’implication est claire : la plupart des compagnies ne sont pas préparées à faire face aux nouvelles réalités du marché, principalement celles constituées à l’époque de la pré-information.

Voici les éléments moteurs de ces changements :

  1. Loi sur l’accélération des résultats

Le scientifique Ray Kurzweil est connu pour son concept de singularité entourant cette loi qui stipule que les mesures fondamentales de la technologie de l’information doivent suivre des trajectoires prévisibles et exponentielles. Le rythme exponentiel de la technologie va continuer de s’accroître. À vrai dire, il s’agit de la tendance la plus connue émanant de la loi Moore. C’est la force motrice derrière les avancées en intelligence artificielle, robotique, réalité virtuelle, etc. Les dépenses capitales sur la technologie augmentent de façon considérable comme résultat.

  1. Explosion des données

Je n’emploierai pas le mot à la mode auquel vous pensez probablement. Derrière toute cette publicité, il existe un mouvement de grande ampleur pour quantifier le tout. L’absence de talent à l’interne et de mesures résulterait en un grave inconvénient en ce qui concerne la concurrence pour les compagnies qui ne se sont pas adaptées. Les données croissent plus rapidement qu’auparavant. De plus, en 2020, environ 1,7 mégabytes représentant de nouvelles informations seront créés toutes les secondes pour chaque être humain sur la planète.

Les données sont devenues un élément critique face à l’avantage concurrentiel.

  1. Changement dans la nature du travail

La mondialisation a permis aux travailleurs de passer facilement d’une frontière à une autre et d’une compagnie à une autre. Le concept de l’emploi à vie semble appartenir à une génération du passé. Les compagnies ne se limitent pas seulement à attirer les meilleurs talents, mais incitent également les employés à devenir des chefs. Pour compliquer les choses, le ‘gig economy’ devient de plus en plus importante. En ce qui concerne le ‘gig economy’, les emplois temporaires sont nombreux et les compagnies signent des contrats avec des travailleurs indépendants pour des engagements à court terme.

Faire des profits ne suffit même pas à attirer et retenir les personnes qualifiées.

  1. Loi de Metcalfe

La loi stipule que la valeur du réseau de télécommunications est proportionnelle au nombre d’utilisateurs connectés au système. Essentiellement, comme plus de personnes entrent en ligne dans le monde, la valeur de l’internet s’accroît de façon exponentielle. Lorsque le reste du monde demeure connecté, les opportunités liées à la création de la valeur sont illimitées.

Afin de s’orienter vers les réalités du marché, la plupart des compagnies fonctionnent localement mais devraient aller au-delà de leurs limites.

La possibilité d’identifier et d’apprendre d’entreprises similaires à la vôtre n’a jamais été aussi facile.

 

  1. Répartition selon la loi sur les pouvoirs

Simplement, le meilleur investissement génère plus d’argent que tout le reste des investissements réunis. Le tableau suivant en fait la démonstration.

 

La plupart des fonds en capital de risque sont au centre des lois sur les pouvoirs où les meilleurs investissements génèrent plus d’argent que tout l’ensemble des fonds, le meilleur deuxième investissement étant le plus rentable que tout le reste combiné et ainsi de suite. Le capital de risques est clairement une manifestation des répartitions des lois sur les pouvoirs. En tant qu’investisseur dans de très jeunes entreprises, saisir ces options peut sérieusement en affecter les profits. Il existe en général une fausse conception voulant que seules les firmes technologiques doivent se préoccuper de la loi sur les pouvoirs. Très bientôt, les compagnies axées sur la technologie domineront la plupart des industries. Cette situation est déjà en cours.

La plupart des compagnies auront besoin d’agir comme des entreprises de technologie. L’avantage primordial pour ces entreprises est essentiellement la rapidité d’action.

invest

En examinant les tendances ci-dessus, l’implication est très claire; nous vivons constamment dans une aire d’évolution rapide qui met l’accent sur la manière dont les compagnies et même les sociétés agiront. La perspective en temps de ces changements ne se mesurera pas en décennies mais plutôt en années.

 

Préparation pour le futur

Comment les compagnies peuvent-elles s’adapter aux nouvelles réalités? La technologie est-elle le seul facteur? Comment les compagnies peuvent-elles vérifier leur progrès tout en maintenant leur flexibilité? Je vais explorer ce sujet et plus encore dans un prochain billet.

 

Vos réactions et commentaires sont les bienvenus. Partagez vos idées et votre expérience ci-dessous.

 

 

 

Dans la plupart des industries, les progrès exponentiels doivent faire partie intégrante de leur stratégie.